Amérique du NordCanada

De retour sur les routes canadiennes… jusqu’à Niagara

Dans l’après- midi, nous reprenons la route. L’objectif est de remonter au Canada pour aller voir les chutes du Niagara et Toronto.

Nous roulons quelques dizaines de miles et nous arrêtons pour la nuit au Hight Point State Park « Apalachian » (en Pennsylvanie). Il se situe entre Port Jervis et Wantage. L’endroit est très calme, seuls les bruits d’animaux se font entendre, c’est bien agréable ! D’après les panneaux de recommandations situés à l’entrée, on peut y voir des ours.

Sitôt garés, une américaine nous accoste et nous propose une part de pizza, sympa ! On en profite pour lui demander si nous pouvons rester pour la nuit… No soucy ! Super !! Une nuit paisible s’annonce sans le bruit des moteurs, yes !

Le 3 septembre, c’est le jour de la rentrée scolaire, les filles acceptent sans difficulté de se prêter au jeu. On commence la 1ère leçon…

Puis c’est l’heure de la récréation pour tous. On part marcher un petit moment dans les bois. On n’a pas croisé d’ours seulement des moustiques avides de notre sang ! Fuyons !! La route est encore longue pour rejoindre la frontière canadienne.

Nous arrivons en fin de journée. Le passage de la frontière est ultra rapide (5 mn) ; le douanier s’intéresse plus à notre voyage qu’aux formalités…

Il ne vérifie même pas l’identité des filles et ne jette même pas un coup d’œil à l’intérieur de notre « camper ».

Grâce à IOverlander, nous trouvons un bel endroit pour passer la nuit à Fort-Erié (proche de Buffalo- la ville pas le restaurant que nous connaissons tous). Juste aux bords du lac Erié, il y a un grand parking avec des tables de pique-nique, des toilettes et de superbes jeux ; tip top pour les filles !

Au réveil, les cours matinaux avec le lac en arrière plan et la plaine de jeux comme terrain récréatif sont appréciés aussi bien par les petits que par les grands. On n’est pas mal là quand même… Nous décidons à l’unanimité d’y rester une nuit supplémentaire pour profiter de la plage et faire quelques brasses dans le lac, idéales pour nous rafraichir (il fait toujours plus de 30 °) ; les chutes nous attendront bien encore une journée !

Allez cette fois, c’est la bonne, le 5 septembre après avoir fait travailler les filles, nous filons direction les chutes du Niagara.

Canada

Sur le trajet, nous effectuons une petite halte pour acheter quelques légumes à un paysan sur le bord de la route. Chouette, enfin des légumes locaux !! Ce n’est vraiment pas évident à trouver quand on voyage comme ça.

Nous arrivons dans la ville de Niagara qui surplombe les chutes. Cet endroit donne l’impression d’avoir été construit pour « parquer » du touriste. Les hôtels sans charme succèdent aux parkings et   « fast food » de grandes chaines ; pas trop accueillant à première vue. Nous choisissons un parking pour Yéoti et entamons la descente à pieds vers les « dites » chutes.

Et là… Il faut bien le dire, c’est très impressionnant ! La puissance naturelle qui se dégage de cette masse d’eau venant s’écraser à plusieurs dizaines de mètres en contre bas est captivante. Nous restons de longs moments à regarder et à écouter ce spectacle. On en oublie la laideur des bâtiments et le flux de touristes. De minuscules gouttes portées par le vent viennent nous rafraichir, et oui le soleil est encore au beau fixe cet après-midi.

La rivière Niagara sur laquelle se trouvent ces chutes coule depuis le lac Erié dans lequel nous nous sommes baignés le jour précédent et se jette quelques dizaines de kilomètres plus bas dans le lac Ontario où nous nous baignerons ce soir.

Ces deux lacs sont immenses et forment tous les deux la frontière entre les Etats-Unis et le Canada.

On resterait bien encore devant ce spectacle, à observer les arcs en ciel qui se déplacent avec les nuages mais les filles en ont marre et on n’a pas vraiment envie de dormir sur ce parking entre ces tours de béton.

On repart plus au Nord.

Nous passons la soirée au port d’Alhousie à Sainte Catharine sur le lac Ontario. Il y a encore une belle plage et une grande plaine de jeux. C’est qui les chanceux ?! 😊

8 réflexions au sujet de « De retour sur les routes canadiennes… jusqu’à Niagara »

  1. Bonjour la petite famille 😎 quel plaisir de vous suivre 😊 je voyage un peu avec vous 👍super votre nouvelle école les filles 👍👍de gros bisous à tous 💋

  2. Coucou. J’ai reçu ta carte aujourd’hui Yoline. Je la montre aux copains demain et on jettera un coup d’oeil sur le blog avec les CE2 qui viennent dans ma classe l’après-midi faire de la découverte du monde. Merci pour cette jolie carte. Gros bisous.

  3. Bon anniversaire Thomas ! Pleins de mimis à vous 5 ! Nous pensons fort à vous ! Continuez à nous (et vous) faire rêver 💙💜💚❤💛

  4. Ça fait plaisir de vous lire et de vous voir rayonnants ! Le dépaysement est communicatif… envie de découvrir N.Y. malgré sa folie et prête à rêvasser devant ces immenses chutes d’eau. Bonne route. bisous Isa et à vous 5

  5. Waaa ! La rentrée des classes la plus cool de l’histoire ! J’imagine que vous ne faites pas de cours d’anglais ? 😉 Super chouettes ces photos et ce récit, ça donne envie !

  6. Bonne rentrée les filles! Vous avez la meilleure des écoles cette année!
    Gros bisous de Juliette, Noé, Élise et Félix 💕💕💕💕

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *