Amérique CentraleNicaragua

Nicaragua: acte 2 !

Après un passage de frontière un peu plus simple, on se dirige vers le volcan Mombacho

Nous arrivons en milieu d’après midi à l’entrée du parc Mombacho. Trop tard pour aujourd’hui! Heureusement, le personnel accepte que nous restions sur le parking pour la nuit. 

Dès le réveil, c’est à bord d’un 4×4 que nous partons à l’assaut des pentes abruptes du volcan; une vraie partie de rigolade et de vraies sensations pour tous les cinq installés à l’arrière dans la benne du véhicule. 

Le volcan culmine à plus ou moins 1400 mètres et se situe à une dizaine de kilomètres de Granada. Sa dernière éruption remonte à des centaines d’années et il est totalement recouvert d’une forêt humide.

Une fois au sommet, nous faisons un tour dans la petite salle explicative et partons pour une petite randonnée autour d’un des trois cratères. C’est le plus petit sentier, bien suffisant pour Oneylia si on veut qu’elle marche ! 😉

Nous avançons à travers cette végétation dense et humide, le sol est glissant; je me suis d’ailleurs pris une bonne gamelle ce qui a beaucoup fait rire les filles 🙂

Nous passons entre des roches recouvertes de végétation, semblable à un tunnel, on se sent tellement petit! On continue à s’enfoncer, on sent, on observe… mais nous ne voyons pas de vie animale, un peu plus loin on débouche sur une grand prairie très ventée avec une vue panoramique sur tous les environs qui s’offre à nous. Quelle sensation de liberté !!! On aurait presque envie de voler ! 😉

Sur ce même plateau, quelques mètres plus loin, il y a un trou au milieu de cette végétation, on s’approche. Plus en avance plus on sent de la chaleur, il y a même de la fumée qui s’en dégage; cette chaleur monte des entrailles de la terre! Le volcan dort mais pour combien de temps ? C’est assez impressionnant cette force de la nature.

La randonnée est agréable et cette végétation encore une fois luxuriante et tellement abondante.

Le gros point noir de cette visite est son coût excessif… :

Découverte de Granada

Après notre excursion sur le volcan Mombacho, nous partons découvrir Granada, située sur la côte ouest du lac Nicaragua. Cette ville est surnommée la “grande sultane” à cause de ses bâtiments de style andalou mauresque. Elle a été fondée en 1524 par Francisco Hernandez de Cordoba (pour ceux qui connaissent l’histoire des conquistadors); ce qui en fait la plus vieille ville du continent.  Les bâtiments sont majestueux et dans l’ensemble bien conservés.

Nous commençons nos découvertes par la grande place de l’indépendance où trône la cathédrale toute colorée avec sa belle façade néo-classique.
Après un bon repas en terrasse sur le “boulevard” des restaurants et des cafés, nous déambulons dans les rues, les maisons coloniales se succèdent avec à chaque fois de magnifiques jardins à l’arrière, très verts et bien entretenus.

Plus loin, contre quelques dollars, nous montons dans le clocher d’une église pour admirer la vue sur la ville dominée par le volcan Mombacho.

Malgré une chaleur terrible, nous prenons plaisir à marcher dans ses rues. Nous en prenons plein les yeux à chaque pas! 

Au “choco musée”, nous avons droit à une petite visite gratuite durant laquelle nous apprenons comment faire du chocolat depuis la graine de cacao. Notre guide est un vrai show man, on s’amuse tout en apprenant ! On écrase des graines de cacao en chantant une “devise” propre à la maison! La visite est ludique et éducative, ce qui a plu à toute la famille. 

On finit notre tour au musée de San Francisco situé à côté de l’église (et oui encore une, il y en de partout ici!) du même nom. Ce musée est célèbre pour ses statues pré colombiennes retrouvées dans toute la région. Elles représentent  des personnages mythologiques mi homme mi animaux (ex: homme léopard…). Le bâtiment est un ancien couvent, ce qui lui donne davantage de cachet.

On se rend compte dans cette ville que les touristes étrangers commencent seulement à revenir petit à petit. Il reste encore beaucoup  de chemin à faire pour retrouver le niveau d’avant la crise politique.

Lac Cocibolca

Après la visite de Granada, nous passons la nuit au bord du lac Cocibolca appelé aussi lac Nicaragua. D’après nos sources, il s’agit d’un des plus grands lacs d’eau douce au monde. On peut même trouver périodiquement des requins bouledogues dans les fonds du lac… 

Edouardo tient un restaurant au bord de ce grand lac. Il nous a permis contre quelques dollars de stationner sur son terrain face au lac et nous a arrangé un petit tour  en bateau pour le lendemain. 

La vie est devenue difficile pour lui, son commerce tourne au ralenti depuis l’année dernière, il était tout content de nous voir arriver!

Dès le réveil, nous partons faire un tour en barque “privée” sur le lac pour découvrir une partie des îlots situés au pied du volcan Mombacho.

Il s’agit de petites îles volcaniques (environ 350), souvenirs des éruptions du volcan.

Alors que nous pensions découvrir une nature sauvage, on se rend compte que la plupart des îlots abrite de grosses maisons, parfois même avec des hélicoptères, appartenant aux plus grosses fortunes du pays et/ou à de nombreux étrangers. Il faut dire que le cadre  est joli et agréable…

Ce lac est magnifique et vaut vraiment le détour.

Nous roulons jusqu’à un parc aquatique repéré sur google map. On arrive devant en fin de journée, le parc est fermé.

☹ Ohoh !!! On se renseigne auprès de passants, le parc ouvre bien ses portes demain matin. Aujourd’hui est son jour de fermeture.

Nous voilà rassurés… Enfin un peu car il semble très vétuste. On verra bien demain, maintenant qu’on a promis ce loisir aux filles…

Effectivement dès 9h, les portes s’ouvrent, allez on fonce !

L’accueil n’est pas des plus sympathique et le personnel loin d’être aimable. Nous ne nous formalisons pas et franchissons les tourniquets. Go !! On file dans les vestiaires. Ils sont sales et une odeur désagréable embaume l’atmosphère, il y a même une odeur d’urine dans les douches des hommes! Bon, on se change et on ressort au plus vite.

Le parc est grand mais semble laissé à l’abandon pourtant nous sommes surpris par le nombre de personnes qui travaillent là dedans, plus d’une dizaine !

L’ensemble du parc est désolant et vétuste; il y a des jeux pour enfants bien usagers et très très rouillés, il proposait d’autres activités mais aujourd’hui, rien ne semble fonctionner, il y a plusieurs bassins mais un seul est rempli et le personnel vient y puiser de l’eau avec leurs chaussures pour nettoyer un peu plus loin…

Bon, c’est déjà ça, il y a de l’eau, on va pouvoir se rafraîchir !!

Il y a trois toboggans aquatiques, après plusieurs minutes, ils en mettent un en marche pour nous divertir. Super !! 😊 On profite de l’espace, on a le parc pour nous tout seuls et le personnel pour nous « épier », nous surveiller ou bien nous admirer (?) comme si nous étions des extra-terrestres 😉. 

Nous repartons en  début d’après midi sans avoir vu d’autres clients. On comprend mieux pourquoi le personnel a passé son temps à nous regarder; s’il n’a pas vu de touristes depuis longtemps…

Le principal est que les filles se soient bien amusées. On ne s’attarde pas davantage.

On se dirige de nouveau vers l’océan, à la recherche de plus de fraîcheur et de paysages plus plaisants.

Une réflexion au sujet de « Nicaragua: acte 2 ! »

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *