Amérique du NordCanada

Notre arrivée à Halifax

Après une bonne nuit à l’hôtel Ibis Budget Roissy, nous embarquons à 11H20 sur le vol de la compagnie Low Cost canadienne “West Jet” à destination d’Halifax.

On pensait avoir fait un “coup de fusil” lorsque nous avons réservé notre vol, car pour nous cinq, le coût était plus que raisonnable! Mais une fois à bord, nous comprenons vite pourquoi… Les sièges sont très serrés, nous avons peu d’espace et la seule chose gratuite à bord c’est le petit paquet de bretzel (ou de spéculos made in Belgium !) accompagné d’une boisson. Nous n’avions rien prévu à grignoter ni aucune boisson et nous n’avions pas mangé à midi (forcément on pensait avoir un repas)… Mauvais parents que nous sommes !! 🙁

7h de vol dans de telles conditions, autant vous dire que ça a été un peu long! 

Pas certains qu’il y ait des écrans dans l’avion, nous avons anticipé et téléchargé l’application de la compagnie pour pouvoir au moins visionner quelques films, séries ou dessins animés via nos téléphones portables ou tablette.

Heureusement cela aura permis aux filles de “tuer” un peu le temps, entre quelques jeux. Elles ont été très raisonnables et finalement, tout s’est bien passé !

Nous sommes arrivés à 13h30, heure locale. On ne vous cache pas que nous étions contents d’arriver sur le sol canadien !

Halifax, nous voilà !

Nous voilà sur le sol canadien !! Youhouhou !!

L’arrivée à Halifax nous a un peu refroidi; le temps est maussade, il pleut et vente! Alors que 7h avant nous quittions un soleil radieux…

Pas grave, on s’équipe de nos Kways. Welcome !

Pour ceux qui se posent des questions sur l’entrée au Canada sans avoir de billet retour, pas de panique…. C’est notre cas et nous avons passé la douane sans aucune difficulté. Nous avons simplement répondu aux interrogations du douanier et lui avons expliqué notre projet. Il a été très compréhensif et nous a même souhaité “a good trip!” 🙂

Nous avons loué une voiture et rejoint un motel (comme ceux qu’on voit à la télé) à côté du port dans lequel nous avons passé notre première nuit.

Le lendemain, après un copieux breakfast à la canadienne (œuf, saucisses, toast et bacon – un cocktail protéiné pour bien attaquer la journée!), nous entamons les démarches pour récupérer Yéoti.

Dès 8h30, nous sommes au bureau du transitaire. L’accueil est sympathique, nous nous acquittons des 150$ de frais en échange d’un simple papier.

Ensuite nous reprenons le véhicule pour rejoindre la douane se situant à quelques kilomètres. Après avoir répondu aux questions: avez vous des armes ? Heu… non! du tabac? de l’alcool? de la nourriture? où allez vous? combien temps allez vous rester au Canada?… L’agent tamponne notre papier; celui qui nous a coûté 150$. Et dire qu’on nous le reprend déjà 😉

Dernière étape, direction le port! Nous n’en revenons pas de la simplicité des démarches. A l’approche du port, nous apercevons Yéoti au loin derrière les grilles. Après quelques vérifications d’usage, nous récupérons notre compagnon de route en bon état; OUF!!

Nous rencontrons lors de nos démarches une famille allemande avec 3 filles qui termine son road trip et repart vers l’Europe après avoir voyagé 5 mois aux USA.

Dans l’après- midi, nous nous installons dans un camping à Darthmouth pour 2 jours. Nous commençons par remettre un peu d’ordre dans notre camping car (il était censé voyager à vide donc nous avions tout calé dans les placards pour que rien ne bouge… un vrai bazar!). Pendant ce temps, les filles profitent des jeux du camping et se font des copines anglophones. Nous faisons connaissance avec les écureuils omniprésents (beaucoup plus petits que ceux croisés à Montréal il y a deux ans). Ils s’approchent de nous à quelques centimètres; très joueurs ils nous amusent beaucoup; une véritable distraction pour nous tous ! Thomas sympathise rapidement avec notre voisin, Victor. Et là incroyable, il lui apprend qu’il est né à Liège en Belgique (comme lui mais 31 ans avant!) et vit à Montréal depuis plus de 60 ans. Assez folle cette rencontre quand même! Notre deuxième jour sera sous le signe de la détente- baignade pour les fans d’eau dans le lac proche du camping et promenade en forêt durant laquelle nous rencontrons à nouveau des dizaines d’écureuils toujours très joueurs.

11 réflexions au sujet de « Notre arrivée à Halifax »

  1. Nous avons commencé à suivre votre périple, Léa souhaite à Yoline et ses sœurs de bien s ‘amuser!!!!!!
    gros bisous de gabrielle à Oneylia!!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *