Amérique du NordEtat-unis

Etats-Unis nous voilà!

Le 27 août, nous sonnons le clairon assez tôt pour réveiller la troupe. A 10h nous étions déjà en poste, confiants et prêts à affronter la douane à la frontière des Etats-Unis.

Amérique du Nord

Lorsque, nous arrivons à la frontière des Etats-Unis , seulement deux véhicules nous précèdent. Trop bien, nous craignons qu’il y ait beaucoup de monde. 

Le douanier nous observe déjà au loin, on le voit passer des coup de fils. Son attitude nous interroge, à quelle sauce va-t-il nous manger ? Nous restons ZEN coûte que coûte ! 🙂

Voilà notre tour arrive! Il nous fait signe d’approcher. Il nous demande d’où nous venons et nous réclame nos passeports. Les filles, qui sont sagement assises à l’arrière du camping car doivent se lever pour qu’il voit leurs visages; simple contrôle d’identité!

Puis, il nous invite à nous garer un peu plus loin et nous informe qu’un de ses collègues va venir nous chercher pour tamponner nos passeports.

A peine le temps de se garer que son collègue vient nous chercher; il nous prie de laisser nos affaires personnelles dans le véhicule et de prendre simplement quelques dollars.

Une fois, dans les locaux, le douanier nous pose tout un tas de questions: que venez vous faire aux Etats-Unis ? Avez vous de la famille sur place ? Combien de temps comptez vous rester ? quel travail faites vous ? Transportez vous des fruits? Des légumes ?… L’interrogatoire dure plus de 30 minutes. Mais, nous répondons (enfin en majorité Thomas, notre interprète actuel!) très calmement et franchement. Malgré, les formalités obligatoires, le douanier reste sympathique et n’en revient pas que nous entamons un voyage qui va durer une année…

Nous complétons la demande d’ESTA (autorisation d’entrée sur le territoire américain) sur place. Il vérifie nos empreintes, nous prend en photo. Enfin juste les adultes.

Durant l’attente, nous observons les douaniers à l’extérieur; la file de véhicules ne fait que s’allonger… Ils s’activent et vérifient l’intérieur de chacun d’entre eux. Nous les voyons parfois ressortir des camping-cars avec de l’alimentation qui termine systématiquement à la poubelle; pas de plaisanterie à la frontière !!

Au final, nous nous acquittons des 30$ pour les ESTA et repartons une heure après avec une autorisation agrafée à nos passeports pour rester 2 mois et 27 jours sur le territoire ! Sans même que les douaniers ne soient venus jeter un œil dans notre camping-car.

C’est pas tout d’avoir passé la frontière, encore faut-il se faire aux usages locaux! Premier panneau, 1ère difficultés; vitesse maximum 45… Heu?! 45 quoi ?

Ha oui, ce sont des miles. Et? ça fait combien ça 45 miles? Vite internet! 1 mile correspond à 1,6 km. OK; donc on peut rouler à plus ou moins 70 Km/h. Super j’accélère!

On avait attendu pour faire le plein, il parait que c’est moins cher. Allons voir…

Sur l’affichage, il est écrit diesel: 3,28 $ c’est pas en litre ça! Qu’est ce que c’est alors ?… des gallons! Ah d’accord 🙂 ; des gallons comme à l’armée! Mais non, t’es bête, c’est une unité de mesure; ça équivaut à 3,78l. Okay, je comprends mieux! Du coup c’est vrai que c’est pas cher! Ça fait belle lurette que nous n’avons pas fait un plein à 0,80€ le litre! COOL!! 

On va pouvoir en faire des kilomètres sans aucun complexe pour notre porte monnaie!

Les formalités frontalières, ça creusent…

Nous cédons aux envies des filles: USA= Hamburger/frites. ça tombe bien, il y a un fast food “drive” juste de l’autre côté de la route. 1er repas gustatif made in America!! 🙂

Finalement, les portions ne sont pas démesurées comme on pouvait l’imaginer, par contre les légumes restent bien cachés mais pas dans les hamburgers car on ne les a pas trouvé!

La plupart des clients mangent dans leurs voitures. Nous restons un moment seuls à profiter de l’espace extérieur. 

L’estomac plein nous continuons notre chemin. Nous faisons étape à Bangor; Wahaha, quelle chaleur!! La visite de la ville est laborieuse, on se traîne “fait “cro” chaud 🙁 “, et puis rien de bien attrayant pour nous motiver si ce n’est un très bon glacier. 

D’un commun accord, nous fuyons cet endroit et poussons jusqu’aux portes de Portland pour passer la nuit sur un parking de Walmart.

C’est pas très romantique mais pour une première nuit aux States, on ne sait pas encore comment s’y prendre. C’est la seule chaîne de supermarché qui accepte les camping-cars pour la nuit! Au moins, on était sûr de ne pas se faire déloger par la police. 

3 réflexions au sujet de « Etats-Unis nous voilà! »

  1. Plus qu’à sillonner ce magnifique et étonnant pays et nous derrière notre pare-brise Asus, Acer, Mac et j’en passe, on voyagera toujours avec plaisir avec vous 🙂 merci de prendre ce temps.
    En effet le burger est bien pâlichon, vous trouverez sans doute le must plus tard! Et ses frites… donner cela a une famille franco-belge, non de non!!! Bises

  2. Waouhhhh, ça y est à vous le rêve Américain :Les hamburgers, les frites, le coca.. 😂😂.
    Trop contents que vous ayez pu passer la douane sans problèmes. Profitez bien les Amis 😉. On voyage avec vous 😍

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *