Amérique du NordCanada

Toronto

De Sainte Catharine, nous prenons la direction de Toronto le 6 septembre. Nous garons Yéoti dans le « High Park » de la ville. 

Il s’agit s’un grand parc situé à quelques kilomètres du centre, et très bien desservit par les transports en commun (métro et tram).

Nous profitons de l’après-midi pour découvrir ce bel espace ; il y a des terrains de sports divers et variés (baseball, football, patins à roulettes), une piscine extérieure (vide à cette époque de l’année- au grand regret des filles !), plusieurs “playgrounds “, toujours très grands. Les filles jouent longtemps dans un château en bois sorti direct d’un conte de fée; ce sont plusieurs heures de rêves et d’histoires qu’elles partagent!

Il y a même un zoo à l’intérieur ; Super pour une promenade ludique! On y aperçoit des lamas, des bisons, des émeus, des vaches, on cherche le wallaby… toutes ces bêtes n’ont pas l’air en grande forme, peut être à cause de la chaleur ?

Nous croisons encore et toujours des écureuils mais de différentes couleurs cette fois-ci. Nous restons dans le parc à profiter et passons une nuit paisible sur l’un de ses parkings. 

Le 7 septembre… voilà une journée festive qui s’annonce, sous le signe de la bonne humeur générale ; tel est le pacte passé avec les filles dès le réveil.

C’est l’anniversaire de Daddy Thomas! Un Happy (birth)DAY en perspective… 😊

Malgré une journée particulière, on ne déroge pas à notre règle, 2h intensives de travail matinal pour nos poulettes.

Puis on part à la conquête de Toronto, Yéoti restera bien tranquille dans le parc.

On rejoint le métro à l’extérieur du parc. A notre grande surprise, le fonctionnement est bien différent de ce qu’on a connu à New-York; seuls les adultes paient et nous bénéficions d’un pass à la journée pour seulement 12$50 chacun !

Nous filons vers le « St Lawrence Market », un marché fermier situé dans la vieille ville datant du XIXème siècle. Il se trouve dans un énorme bâtiment en briques rouges, sur deux étages et  propose des fruits/ légumes, de la viande /du poisson, des petits restaurants… Il y en a pour tous les goûts! Il a été désigné meilleur marché alimentaire du monde en 2012 par National Géographic. On déambule, on goûte les produits, on se fait plaisir en achetant notre repas de midi. Finalement, nous sommes déçus de nos emplettes, rien de bien goûteux ; mauvais choix ? Ou bien un attrape touristes ? Nous pencherons tout de même plus pour la deuxième hypothèse; les marchands ne sont pas des producteurs locaux, simplement des revendeurs qui essaient de se donner de l’authenticité. La plupart des fruits et légumes sont américains, les viandes exposées en sur-quantité n’ont pas de provenance et les fruits de mer ne viennent pas du lac… Rien de bien fermier en fait. De plus, les vendeurs ne sont pas très avenants ni très causants, ils nous sautent dessus dès que nous jetons un œil sur leurs étales dans l’espoir de nous refiler leurs marchandises. Bref, déception pour tous. Le marché en lui-même n’a rien d’exceptionnel, on se souvient en avoir vu un dans le même style à Montréal, le marché Jean Talon, qui à l’époque (il y a deux ans) nous avait davantage marqué et plu.

Nous reprenons le métro puis le tram pour rejoindre « graffiti alley ». L’allée des graffitis s’étend sur un kilomètre. Les graffitis sont tous plus surprenants les uns que les autres. On en retrouve ensuite un peu de partout dans la ville entre autre à « Kensington Market ».

Un coin de Toronto très cosmopolite avec ses petites maisons colorées cachant des boutiques, des restaurants, des produits locaux et exotiques… et des graffeurs en action! On a vraiment adoré la simplicité et la gaieté de ce quartier multiculturel.

On continue notre chemin, on passe à côté de Chinatown (encore!)…

En fin de journée, on décide de pousser jusqu’au musée des beaux arts de l’Ontario. Il s’agit du 8ème musée d’Amérique du Nord par sa taille ; il s’étend sur 4 niveaux, il est juste… énorme ! Il y a beaucoup, beaucoup de choses à voir, même trop pour les quelques heures qu’il nous reste avant la fermeture. On pourrait y rester une journée complète à flâner, découvrir et apprendre sur différents sujets.

Nous sommes restés trois heures à voyager entre les différentes expositions sans que personne ne s’en rende compte. Il y a toujours une activité ludique et attrayante pour les enfants. Les filles ont particulièrement aimé l’exposition sur les dinosaures et celle sur les sciences naturelles.

Et… soulagement !! Nous mettons fin aussi au mystère de l’animal que nous avons croisé dans la forêt au début de notre périple à Saint-John dans le New Brunswick. Il s’agit bien d’un porc-épic, nous l’avons formellement identifié… empaillé… Le pauvre ! (Félicitations à tous ceux qui ont trouvé 😉 )

Il est déjà 20h15, le musée ferme dans 15 minutes et nous devons encore manger. L’appel de l’estomac se fait de plus en plus fort. Tant pis si nous n’avons pas vu tout ce qu’on aurait aimé, let’s go dans le « distillery district » (quartier de la distillerie) pour nous offrir un repas au restaurant (Happy Day oblige ! 😊).

Dans la précipitation, nous en oublions la trottinette d’Elony au musée ! Tant pis pour ce soir, on retournera la chercher demain. (Petit clin d’œil à Pierre et Emilie, rencontrés à New York: on vous avait dit que ce genre de chose pouvait nous arriver aussi ! 😉)

Le « distillery district » date du XIX ème siècle et a été construit lui aussi en brique rouge. Pendant plus d’un siècle, on y a fabriqué du whisky; surtout en 14/18, quand il a fallu participer à l’effort de guerre et produire de l’alcool pour les soldats de sa majesté. Depuis, les grandes marques ont déménagé et le quartier a été abandonné, avant de retrouver une seconde vie ! Les rues sont à présent remplies d’œuvres d’art, les distilleries on été transformées en bars, restaurants, galeries branchées… Il y a aussi un musée retraçant toute l’histoire de ce district; encore un quartier bien plaisant de la ville.

Après un bon dîner, nous rejoignons l’arrêt du tram et attendons… Attendons… Jusqu’au moment où un jeune couple nous interpelle pour nous expliquer que le tram ne passe plus ici à cette heure-ci. Ha ? Mince. 🙁 Nous nous trouvons à plus de 40 minutes en transports  en commun de Yéoti… Partir à pied à cette heure dans les rues de Toronto avec les filles qui sont fatiguées?… Plein de questions de bousculent d’un coup comme ça dans notre tête; vite stoppées par le couple nous proposant de nous accompagner quelques rues plus loin, là où un tram passe durant la nuit. OUF ! Effectivement, on retrouve plus de monde à cet arrêt 😊.

Voilà une journée bien remplie qui se termine. Nous dormirons cette nuit encore sur notre bon vieux parking dans le High Park.

Après une grasse matinée (il faut bien récupérer si nous voulons tenir le rythme de nos journées), nous nous équipons à nouveau pour parcourir une autre partie de la ville.

On se repère avec google map et oh… il y a un festival à Cabbagetown. Ne cherchons plus, on va aller voir de quoi il s’agit !

On découvre un quartier populaire qui fait la fête ! Pourquoi ? On ne parvient pas trop à savoir si ce n’est que les commerçants exposent leurs boutiques, il y a des étales de nourritures en tous genres (barbecue, hot dog, mexicain, veggie…), les terrasses pour se désaltérer ne manquent pas et des groupes de musique mettent l’ambiance. C’est très familial, les enfants ne sont pas oubliés, loin de là… Il y a des jeux gonflables, des ballons, du maquillage… Et tout est offert gracieusement ! Et nous, on s’accoutume facilement à cette ambiance, on se fond sans difficulté dans la vie de ce quartier, on apprécie tout simplement.

Après quelques heures de festivité, on en a plein « les baskets », la journée d’hier nous a éreinté, le contre coup est dur à encaisser !

On fait quelques emplettes et rejoignons Yéoti. On passera finalement encore une nuit (la dernière cette fois-ci) dans ce magnifique parc. 

7 réflexions au sujet de « Toronto »

  1. Toujours un super récit captivant et qui fait rêver 🙂 Et les photos sont très belles aussi ! Thom, c’est quoi que tu bois sur la dernière ? On dirait les analyses d’urines de Maradonna 😉 Bises à tous !

  2. Vous m offrez avec ces nouvelles mon livre de chevet préféré et le bonheur c est que je ne suis pas prête de le finir….Grand merci.

  3. Génial, super souvenir et on continue de voyager en même temps que vous. C’était le même musée que dans le film “la nuit au musée” ? :). Hâte de lire les prochains articles.
    Bisous

  4. Déjà tant d’aventures en quelques semaines ! C’est vraiment chouette de pouvoir vous suivre au gré de vos découvertes, on s’y croirait 🙂 Continuez-bien, j’attends le prochain article avec impatience!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *