Amérique du NordMexique

Un bout du Chiapas…

Dès le réveil, chacun plie bagage, la route est encore longue jusqu’à Palenque. On en a marre de ce temps…

Les enfants ont envie de se défouler !! Et nous aussi 😉

On fait escale à « Agua Blanca », un parc domanial dans l’état de Tabasco (limite du Chiapas) dans l’après-midi car le temps n’est toujours pas aidant, il pleut encore beaucoup et c’est vraiment « sport » de conduire au Mexique dans de telles conditions.

L’endroit est paradisiaque, nous sommes seuls avec le gardien entourés d’une végétation dense. Le Rio coule en contre bas, il est déchaîné avec cette pluie diluvienne, les cascades se sont transformées en torrents !

Nous visitons la grotte située en pleine jungle ; une grotte dans laquelle vivait des Mayas. Nous nous amusons à la parcourir avec nos lampes torches de quoi divertir les enfants un moment.

Le site est bien aménagé, il y a une « grande palambra », un toit sous lequel nous réfugier. Nous ne sommes pas obligés de rester enfermés !

Dès 7h du matin , nous sommes tirés du lit par le gardien du site apportant du lait frais. Sachant qu’il possède 10 vaches, Thomas lui en avait demandé la veille. Quelle générosité car il nous offre gracieusement 2 litres de lait sur sa traite matinale !!

Nous reprenons la route cette fois pour de bon jusqu’à Palenque. Il a enfin cessé de pleuvoir.

Nous avons besoin de faire des machines, le linge déborde !! Ici pas de laverie classique mais des “lanvanderias” avec de sympathiques lingères qui nous lavent notre linge pour quelques pesos (10 pesos le Kg soit plus ou moins 0,43 €/kg). C’est chose faite, nous leurs confions tout cela jusqu’au lendemain (elles nous proposaient même de passer le soir à 21h !)

Nous visitons Palenque, petite ville située au pied des montagnes du Chiapas et en bordure de la jungle. Palenque signifie “entouré d’arbres”; il est agréable de se promener dans ses petites ruelles très populaires remplies de boutiques et de petites cantines en tous genres.

Nous rejoignons ensuite le site archéologique 8 km plus loin. En chemin, nous prenons un auto-stoppeur ; un franco équatorien vivant au Brésil et voyageant actuellement en vélo pour atteindre les Etats Unis. Quelle motivation !! C’est fou !

Nous trouvons un camping pouvant accueillir seulement 4/5 camping-cars juste avant le site, un lieu bien agréable dans la jungle.

Nous sommes toujours avec la famille Shasta et y rencontrons une autre famille française avec deux filles (Lilou 6ans et Zoé 9ans), un jeune couple de français également ainsi qu’un couple de Brésiliens.

Nous sommes tous en road trip à travers le Mexique, incroyables rencontres !

On passe une soirée tous ensemble à converser et partager nos expériences. Quant aux filles, elles sont ravies de partager des moments avec d’autres enfants en plus de Titouan et Lou.

Visite de la zone archéologique de Palenque, inscrite au patrimoine mondial de l’Unesco tout comme le parc national aux alentours.

Cette cité Maya est l’une des plus grande.

Elle commence à se développer entre 300 et 600 après Jésus Christ pour connaitre son apogée entre 600 et 700 sous le règne du roi Pascal. C’est durant cette période que la plupart des importants édifices ont d’ailleurs été construits.

Chan Bahlum, fils du roi Pascal, continue à développer la cité après le décès de son père.

A la fin du Xe siècle, la cité commence à décliner suite à la mort de Chan Bahlum,  pour s’éteindre ensuite pour des raisons encore mystérieuses.

Nous découvrons “el templo de la inscripciones” situé sur une pyramide haute de 22m, mais sur laquelle nous ne pouvons pas grimper 🙁  A l’intérieur de celle-ci, les archéologues ont découvert le tombeau du roi Pascal entre autre.

Juste à côté, nous entrons dans le temple XIII dans lequel se trouve un sarcophage celui de la “reine rouge”. 

Nous gravissons le “Palacio” et nous rapprochons de la tour qui servait d’observatoire pour contempler le soleil ou les astres.

Nous prenons plaisir à découvrir les nombreux temples, le lieu où se déroulait la pelote, la place…

L’ensemble se situe dans un écrin de verdure avec la jungle en arrière plan, c’est tout simplement magique de visiter ce site; surtout quand on sait que seulement une infime partie de la cité à été mise à nue, beaucoup de pyramides et temples restent dissimulés dans la jungle. 

Nous n’avons malheureusement pas le temps de faire un tour au musée, déjà fermé lorsque nous quittons le site archéologiques.

Nous retournons à notre campement où la famille “Sahasta” nous retrouve à nouveau finalement 🙂 . Tous les autres campeurs sont partis…

3 réflexions au sujet de « Un bout du Chiapas… »

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *